Article - Domaine de l’Aitonnement

Publié par Jus De Goutte le

Des vignerons vivants et des vins de terroirs !


À la découverte des vins de Savoie. Entre lac et montagne, nous vous invitons à découvrir les femmes et hommes qui travaillent en cohésion avec la nature. 























De la vigne au vigneron


La vigne

   Chez Marie et Maxime Dancoine, les oiseaux chantent, l’Altesse, la Jacquère et la Mondeuse noire s’épanouissent au milieu d’une nature sauvage. Mais ce n’est pas tout car Maxime, féru de cépages autochtones et d’histoire ne pouvait pas s’en tenir à cela. Il a donc planté, Joubertin noir, Blanc de Maurienne, Mondeuse grise et blanche. Il a également repris des parcelles de Persan, Douce noire et d’Etraire de la d’hui. Un magnifique travail autour de ces cépages emblématiques qui permet à nos jolis terroirs de Savoie d’exprimer leur pétillante diversité.  


Située à Aiton, sur des côteaux exposés plein sud, la vigne perçoit les doux apports du soleil tout au long de la journée. Elle bénéficie également d’un vent constant sillonnant la vallée, idéale pour éviter l’humidité et diminuer la pression maladive. Ancrée sur des sols de calcaire gris, la vigne plonge ses racines dans quelques sources d’eau discontinue. Toutes ces conditions lui permettent d’atteindre son plein potentiel et c’est pourquoi, à Aiton la vigne est cultivée depuis plus de 300 ans.



L’histoire du vigneron


Le vigneron

Maxime, lillois d’origine, a obtenu ses connaissances en vin par le biais de longues études en passant entre autres par Colmar, Beaune et Changins. En 2010 il arrive en Savoie où il exercera en tant que conseiller en œnologie pour de nombreux domaines viticoles de la région. Cette activité lui permettra de maitriser brillamment toutes les techniques œnologiques. C’est aussi en travaillant en tant qu’employé viticole pour le domaine Louis Magnin qu’il comprendra les rouages et la dynamique des terroirs et cépages de Savoie.

 

  Fort de nombreuses connaissances et d’expériences enrichissantes en Savoie, il s’installe en 2016 à Aiton avec un projet ambitieux, celui de réhabiliter le vignoble d’Aiton et ses cépages oubliés. Grâce à son énergie débordante et son talent certain, il nous régale aujourd’hui avec ses vins qui transpirent d’émotion.



Dans la vigne et à la cave 


La culture et la vinification

   A la vigne, le maitre mot est biodynamie et ça se sent quand on y met les pieds. Le cadre est sauvage, il y a de la vie et c’est ça qu’on aime chez Jus De Goutte. Maxime travaille dans cette philosophie naturellement depuis son installation en 2016. Avant lui ses prédécesseurs avaient opté pour une culture biologique, certifiée depuis 2013.

 

A la cave, il privilégie une vinification peu interventionniste, aucun souffre n’est ajouté au cours de celle-ci, en revanche un léger ajout de souffre est pratiqué au moment de la filtration et mise en bouteille afin d’assurer la stabilité des vins. Les tâches de transfert, filtration et mise en bouteille sont effectuées en fonction du calendrier lunaire ( jour fruit, lune descendante, …). Une adjonction d’azote est réalisée au moment de la mise en bouteille afin d’assurer la stabilité des vins tout en maîtrisant les doses de souffre ajouté. Les bouchons sont synthétiques de qualité premium ( Nomacorc ) dans le but d’éviter tout défaut et d’assurer un vieillissement maîtrisé.


 

Comme vous l’aurez compris, Le Domaine de l’Aitonnement travaille avec la volonté de comprendre son terroir et de respecter la vie qui l’anime. Grace à cela il nous propose des vins vivants, plein d’émotions qui n’ont pas fini de nous surprendre. Nous avons le plaisir de l’intégrer à la sélection JUS DE GOUTTE.

           Les vins du vigneron :


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.