Article - Domaine Ça Boit Libre

Publié par Jus De Goutte le

Des vignerons vivants et des vins de terroirs !


À la découverte des vins de Savoie. Entre lac et montagne, nous vous invitons à découvrir les femmes et hommes qui travaillent en cohésion avec la nature. 
























De la vigne au vigneron


La vigne

  Chez Damien Bastian, tout est vivant, des vins en passant par la vigne jusqu’au bâtiment. Ce jeune vigneron a repris un vieux corps de ferme, utilisé pour la viticulture il y a fort longtemps puis transformé en débarras pendant de nombreuses années. Il a réhabilité l’espace pour en faire un chai moderne tout en conservant l’histoire et le cachet de cette bâtisse. Du sol au plafond les levures s’amusent, rien de tel pour lancer des fermentations. 


  Situé à Ville la Grand et Balaison, les vignes produisent Chasselas, Pinot, Gamay, et un peu d’Altesse. Sur de magnifiques coteaux exposés plein sud, la vigne est bercée de soleil toute la journée. Des terroirs sensiblement moins exploités pour la viticulture, chez Damien nous découvrons une autre facette de la Savoie tout en nature.



L’histoire du vigneron


Le vigneron

  Damien, enfant des Savoies, né à Annemasse, décide d’abord de partir. Alors il voyage à l’étranger. A son retour, il prend un poste en restauration. C’est là qu’il découvre le vin et le monde si riche qui l’entoure. Il apprendra chez les plus grands, tout d’abord avec Dominique Lucas, grand vigneron de cette partie frontalière du vignoble savoyard et précurseur des vins vivants dans la région. C’est là qu’il développera une profonde connaissance du chasselas et des terroirs si particuliers qui l’hébergent.

 

Puis par la suite il fera ses armes un peu plus loin dans le Jura avec l’un des papes de la région, Jean François Ganevat. Chez lui il obtiendra toutes les connaissances et la rigueur sanitaire nécessaires pour réussir à se passer totalement de souffre dans les vins. Enfin en 2018, l’enfant prodige revient à ses racines pour s’installer à quelques minutes de son lieu de naissance et laisser s’exprimer ses terroirs de cœur au travers de vins étonnants et vibrants d’émotion. 


Dans la vigne et à la cave 


La culture et la vinification

  En 2018, Damien récupère moins d’un hectare de vignes. Celles-ci, magnifiques, sont cultivées en bio depuis 30 ans. Mais la somme que le label lui demande pour la certification est trop importante au vu du lancement du domaine et de la quantité de bouteilles qu’il peut produire. Il renonce donc à son label. Évidement il ne change pas pour autant sa philosophie, et base tous ses travaux sur le respect du vivant. Depuis il a demandé à nouveau le label et il est donc en conversion bio sur ces parcelles ainsi que sur le reste du domaine.  

 

  A la cave, Damien s’essaye, il s’amuse avec des cuvées de macération de Chasselas, des assemblages (moitié macération/ moitié pressurage direct). Il fait également de longs élevages dans de vieux tonneaux afin de pouvoir offrir des vins plein de dimension. Les vinifications se font sans souffre ainsi que la mise en bouteille. Damien n’exclut pas la possibilité d’ajouter du souffre si nécessaire lors d’un millésime compliqué, mais grâce à ses connaissances additionnées à la parfaite maitrise sanitaire de ses vendanges et de son chai, il n’a jusque-là (2018-2019)  jamais ajouté de souffre dans ses vins.
 

Comme vous l’aurez compris, Le domaine ça boit libre travaille avec la volonté de comprendre son terroir et de respecter la vie qui l’anime. Grace à cela il nous propose des vins vivants, plein d’émotions qui n’ont pas fini de nous surprendre. Nous avons le plaisir de l’intégrer à la sélection JUS DE GOUTTE.


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.